Alcool et poids, on vous dit tout.
Favorisant le stockage des graisses, dans le cadre d’un régime, mieux vaut éviter l’alcool.

Outre les effets dangereux sur la santé, les boissons alcoolisées sont extrêmement caloriques pouvant avoir des conséquences nutritionnelles majeures et être un frein à la perte de poids.

Alcool et poids, un sucre comme les autres
Dans la lutte contre l’obésité, le sucre est devenu l’ennemi diététique n°1 de ces dernières années. La taxe soda a peut-être su mettre en lumière la consommation excessive des boissons sucrées et sensibiliser quand à leur rôle dans la prise de poids, mais tout n’est pas éclairé. Les médias anglais ont récemment relayé une étude réalisée par Euromonitor International qui souligne l’importance des risques de surpoids chez l’adulte liés à l’alcool. En moyenne, 1 français ingère 123 calories par jour provenant des boissons alcoolisées, contre 84 calories par jour provenant des sodas. Ce constat est le même dans 24 pays observés (Russie, Allemagne, Finlande…).
Aujourd’hui, sur nos bouteilles nous pouvons lire uniquement la teneur en alcool. La Royal Society for Public Health recommande à l’Union Européenne d’imposer l’affichage des calories comme pour les aliments et autres boissons… à suivre.

Qu’est-ce que l’alcool?
L’alcool c’est de l’éthanol, un nutriment non-indispensable pour l’organisme, sa valeur énergétique : 1g d’éthanol libère 7 calories. Il faut ajouter à cela le sucre présent dans les boissons alcoolisées et divers cocktails : 1g de sucre libère 4 calories.
Les deux associés chiffrent donc assez vite :

Cidre brut (10 cl) = 30 kcal / Martini blanc (4 cl) = 58 kcal Champagne (10 cl) = 80 kcal / Whisky (3 cl) = 75 kcal Ricard (4 cl) = 130 kcal / Vin rouge, vin blanc (15 cl) = 110 kcal Bloody Mary = 123 kcal / Pina colada = 174 kcal Pinte de bière (50 cl) = 178 kcal / Cognac (4 cl) = 192 kcal

Le vin rouge est à part, sa teneur en polyphénols et en tanins lui offre des bienfaits protecteur du système cardiovasculaire. Cependant il ne faut pas en abuser et rappelons qu’en Europe, la France détient le triste record des cirrhoses alcooliques et que l’alcool reste la 2ème cause de mortalité évitable, derrière le tabac.

Alcool et conseils minceur
L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a fixé à 2 verres pour les femmes et 3 verres pour les hommes la limite quotidienne à ne pas dépasser. Si vous souhaitez boire avec modération tout en limitant les dégâts côté silhouette :
– tout d’abord on évite les pièges de l’apéro : chips, cacahuètes, saucisses cocktails et autres bombes caloriques
– l’alcool a tendance à entraîner des hypoglycémies et des sensations de fringales. Mieux vaut manger avant de boire, un repas avec une bonne viande et des légumes plutôt qu’à jeun et seulement picorer
– pensez à boire de l’eau, généreusement et entre chaque verre, pour éviter de vous déshydrater, mieux éliminer et apaiser l’envie d’enchaîner. Cela fait toute la différence quand à l’état de sobriété…
– pour le choix de la boisson, préférez les eaux gazeuses plutôt que les sodas et limonades trop sucrées lorsque les cocktails sont faits-maison. Il s’agit bien entendu de vos goûts, la liste plus haut « alcool et calories » peut être un indicateur, gardez en tête le principal : avec modération!

Profitez de ces lignes pour faire le point sur votre consommation d’alcool et à vous de jouer ! Notre corps va rapidement brûler les calories provenant des boissons alcoolisées avant de mobiliser nos graisses stockées.
Lorsqu’on veut perdre du poids, l’idéal est de se fixer une période zéro alcool – challenge réalisable n’en doutez pas – et se réserver quelques grandes occasions pour trinquer : à votre santé 🙂